yerba maté

Aujourd’hui, en Argentine, la yerba maté est la boisson la plus consommée après l'eau du robinet, sans distinction d’ethnie, de classe sociale ni d’âge.

 

Le secret de la mystérieuse germination des graines de yerba maté : seules germent les graines ayant traversé le système digestif de certains oiseaux (principalement les toucans).

 

Malgré de nombreuses tentatives, la yerba maté a toujours refusé de pousser ailleurs que dans sa région d’origine.

La yerba maté

- Petite histoire de la yerba maté
- Les bienfaits de la yerba maté
- Les étapes de la production de la yerba maté
 

Petite histoire de la yerba maté
 

Les Guaranis et le Caá-ete (l'herbe vraie)

La yerba maté est connue depuis l'aube de la culture Guarani, peuple précolombien originaire de ce qui est aujourd’hui la zone frontalière entre le Brésil, le Paraguay et l’Argentine. Elle était pour eux un aliment de base et une plante médicinale. Ils lui prêtaient un rôle diurétique, antirhumatismal, fébrifuge, laxatif et stimulant. Ils la consommaient en infusion, en l’aspirant dans des calebasses (« maté ») au moyen de pailles faites de roseaux, ou alors en la mastiquant au cours de leurs longues marches. Ils masquaient son amertume en y ajoutant quelques feuilles de stevia (voir notre rubrique sur la stevia).
 

Du rituel à la coutume

calebasse et bombilla pour yerba matéDans la culture Guarani, au-delà de son usage nutritionnel et médicinal, la yerba maté avait un rôle social. Elle était objet de culte et de rituel ainsi que monnaie d’échange avec d'autres peuples précolombiens : les Incas, les Charruas et même les Araucans (à la frontière Chilienne, de l’autre côté de la pampa), recevaient de la yerba maté élaborée par les Guaranis. « Caá » en Guarani signifie herbe (« yerba » en espagnol), mais également plante et forêt. Pour les Guaranis, l'arbre de la yerba maté est l'arbre par excellence, un cadeau des Dieux (voir la légende de la yerba maté sur le blog d'Ethnolatin). Boire la sève de ses feuilles était pour eux comme boire la forêt elle-même.

Au fil des siècles, la coutume de la consommation de la yerba maté a traversé l’histoire et s’est développée, s’enracinant de plus en plus dans les usages de cette région d'Amérique du Sud et s'étendant même à d’autres contrées éloignées.
 

Les Jésuites et le secret de la germination

toucanLes conquistadors ont appris des Guaranis l’usage de la yerba maté ainsi que les vertus qu’elle possède. Ils l’ont adoptée et ont contribué à ce que son utilisation se propage d'une façon extraordinaire. Plus tard, afin d'éviter les grandes distances qui les séparaient des sites de production, les Jésuites introduisirent la culture de la yerba maté dans certaines de leurs « réductions » (sortes de missions-états sous leur contrôle). Cela leur fut possible car ils avaient découvert le secret de la mystérieuse germination des graines de yerba maté : seules germaient les graines qui avaient traversé le système digestif de certains oiseaux (principalement les toucans). Mais lorsqu’ils furent expulsés en 1769, les Jésuite emportèrent leur secret avec eux, entrainant l'abandon des plantations et la perte de la tradition de la culture. Quoi qu’il en soit, la diffusion de la yerba maté dans le monde « civilisé » est largement due aux Jésuites. Elle y était d’ailleurs connue sous le nom de « thé des Jésuites ».
 

Bonpland et la Ilex Paraguariensis

Plus d’un demi-siècle plus tard, le célèbre naturaliste français Aimé Bonpland réalisa les premières études scientifiques sur la plante de yerba maté, sa culture et ses usages. Deux ans plus tard, à Paris, le botaniste Saint-Hilaire classifia la yerba maté sous le nom de Ilex Paraguariensis.

Jusqu’à la fin du 19e siècle, la yerba maté consommée provenait de la forêt, de plantes sauvages qui poussaient dans des parcelles à forte densité d'arbres. L'exploitation irraisonnée, dans laquelle l'abattage des arbres fut monnaie courante pendant des siècles, a fini par complètement épuiser les ressources qui semblaient pourtant inépuisables.

Ce n’est que récemment, en 1903, à Santa Ana (au nord-est de l’Argentine) que l’on a redécouvert le secret de la germination des graines de yerba maté. À partir de ce moment là, les premières plantations de yerba maté ont pu être réalisées. Grâce à elles, la culture de la yerba maté a pu retrouver sa place dans l'histoire.
 

Chez les Guaranis, et nulle part ailleurs

Malgré de nombreuses tentatives, la yerba maté a toujours refusé de pousser ailleurs que dans sa région d’origine. Là, la température, l'humidité et la terre s’unissent pour offrir les conditions idéales pour son développement. Tous les essais d’implantation dans des zones similaires, que ce soit en Amérique du Nord, en Asie ou en Afrique, ont échoué. Et c'est ainsi que la yerba maté a été conservée comme un trésor unique d'une importance inestimable pour cette région d’Amérique du Sud.

 

Les bienfaits de la yerba maté
 

Source de vitamines (B)

La yerba maté contient des vitamines B, qui aident le corps à libérer l'énergie contenue dans les aliments et à en bénéficier. Les vitamines B collaborent avec la fonction musculaire et aident à avoir un corps, une peau et des cheveux sains.
 

Source de minéraux (potassium et magnésium)

La yerba maté contient du potassium, essentiel pour le bon fonctionnement du cœur.
Elle contient également du magnésium, qui aide à intégrer les protéines et à former un individu fort et en bonne santé.
 

Antioxydant puissant (polyphénols)

L’infusion de yerba maté contient des polyphénols au fort pouvoir antioxydant, avec des propriétés similaires à celles du vin rouge dans son rôle d’antioxydant et d’inhibiteur de l'oxydation des lipoprotéines de basse densité. Ainsi, ces polyphénols :
- augmentent les défenses naturelles de l'organisme en ralentissant le vieillissement cellulaire,
- en combattant le vieillissement cellulaire, ils aident aussi à prévenir certains types de cancers,
- réduisent le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux parce qu'ils évitent l'athérosclérose.
 

Effet énergisant (xanthines)

Par les xanthines qu’elle contient, l’infusion de yerba maté est une source naturelle d'énergie qui stimule l'effort intellectuel et physique. Les xanthines (caféine, théobromine) sont des composés qui stimulent le système nerveux central (SNC). Cette stimulation se traduit par une excitation, dominant et régulant l'effort intellectuel et musculaire, qui la rend idéale pour les personnes faisant du sport ou des activités à la fois physiques et mentales.
 

Action anti-cholestérol (saponine)

Les saponines présentes dans l'infusion de yerba maté réduiraient la quantité de lipoprotéines de basse densité (LDL) dans le sang. Elles interagiraient avec le cholestérol et les acides biliaires en formant des micelles mixtes qui provoqueraient une diminution du cholestérol sanguin en inhibant son absorption par l'appareil gastro-intestinal.

 

Les étapes de la production de la yerba maté
 

  1. La pépinière

Dans les pépinières naissent des millions de plants sélectionnés en veillant à la qualité supérieure de la yerba maté depuis la source.
 

  1. La plantation

Après six mois, les jeunes plants sont amenés à leur emplacement final dans le champ. Le soin apporté à chacun d'eux leur permet de devenir fort, sain et avec toutes les qualités de l'authentique yerba maté.
 

  1. La récolte

Les feuilles sont récoltées uniquement quand elles sont mûres et à point pour assurer une yerba maté de haute qualité.
 

  1. Le séchoir

Dans le séchoir, les feuilles sont exposées à la chaleur directe du feu pour arrêter la fermentation et l'oxydation. Puis elles sont soumises à une température de 100° pendant trois heures. Une fois séchées, elles sont broyées pour devenir ce que l’on appelle "yerba canchada".
 

  1. Le temps de repos

Le goût, la couleur et l'arôme qui distinguent les diverses yerbas produites sont obtenus après un temps de repos rigoureusement contrôlé par des spécialistes.
 

  1. Le mélange

Les mélanges sont réalisés en tenant compte des différents types de yerba maté, selon leur origine, le type de récolte et l’époque de transformation. Les différentes yerbas sont mélangées dans des proportions appropriées en fonction des caractéristiques souhaitées pour le mélange.
 

  1. L’emballage

Il est le dernier maillon de la chaîne et est d'une importance fondamentale pour préserver intactes toutes les qualités de la yerba maté.
 

  1. La dégustation

Rien ne vaut le palais des dégustateurs pour contrôler toutes les étapes du processus afin d’atteindre l'équilibre parfait pour la yerba maté produite.

 

Où trouver de la yerba maté de qualité ?

Maté bio équitableLa boutique en ligne d'Ethnolatin vous propose de la yerba maté d'Argentine bio et équitable :

  • Maté bio-équitable en infusettes.
  • Maté bio-équitable en sachet de 100g.
  • Maté bio-équitable en sachet de 500g.
  • Accessoires : calebasse et bombilla (pipette).
  • Rappel : frais de port offerts dès 25€ d'achats.

Note : pour vous rendre sur la boutique, cliquez ici ou rentrez l'adresse boutique.ethnolatin.com dans votre navigateur Internet.