Les 4 soleils aztèques

Les 4 soleils aztèques

Au temps où notre actuel soleil ne brillait pas encore sur la terre, les quatre plus puissants dieux qui régnaient alors sur le monde se réunirent pour créer un soleil.

Mais ils discutèrent longtemps sans pouvoir décider de quelle couleur il serait. Serait-il bleu, rouge ou noir ? Aucun d'eux n'en savait rien. Aussi décidèrent-ils que chacun ferait seul son expérience.

Le premier fut le bleu Tlaloc, le dieu de la pluie, qui siégeait au sud des cieux. Il tira son soleil des eaux. C'était un soleil bleu et voilà ce qui arriva : la pluie se mit à tomber, elle tombait, elle tombait, le monde entier était bleu et, pourtant, il ne cessait pas de pleuvoir. Après quelques instants, il y eut tellement d'eau que le soleil lui-même s'y noya et seuls les poissons survécurent à ce terrible déluge.

Ensuite se présenta Xipe Totec, le dieu du feu, qui siège à l'ouest des cieux. Il avait vu ce qu'il était advenu de la première expérience et il espérait que son soleil à lui, le rouge soleil du feu, brillerait plus longtemps.

Mais Xipe Totec aussi commit une erreur. Le monde, sous les flamboyants rayons, se mit à brûler en une flamme immense et la flamme monta plus haut, toujours plus haut et le soleil lui-même s'y consuma. Cette fois, seuls les oiseaux qui avaient pu s’envoler à temps, survécurent.

Et les ténèbres revinrent jusqu'à ce que le blanc Quetzalcóatl, le dieu de l'orient, ait créé son soleil. Et, cette fois, tout se passa bien : il ne fit pas trop chaud, il ne plut pas. Toutefois, quelques instants après, le vent se mit à souffler. Il souffla d'abord doucement puis se changea en un tourbillon qui balaya de la terre toutes les créatures vivantes. Le soleil lui-même fut chassé on ne sait où.

Pour dire vrai, ce n’était pas Quetzalcóatl le responsable de cette catastrophe mais Tezcatlipoca, le dieu du septentrion, qui, par méchante envie, avait chassé le soleil de Quetzalcóatl pour imposer le sien, le noir soleil des jaguars.

Et comme ses noirs rayons envahissaient la terre, apparut dans le monde une multitude de jaguars. Ils étranglèrent et massacrèrent sans pitié toutes les autres créatures vivantes. Tezcatlipoca en riait de satisfaction mais son sort fut bientôt le même : les jaguars s’en prirent au soleil noir et, des dents et des griffes, le mirent en pièces.

Les ténèbres revinrent encore une fois et les dieux se mirent à réfléchir à ce qu'il y avait lieu de faire.


Lire l'article complet


Commentaires

Les commentaires sont fermés.